Les Bretons seraient victimes de leur économie

Vivre en Bretagne est une vraie aventure. Les gens y sont gentils. On y est souvent très bien accueillis. Que l’on se situe à Lorient ou à Morlaix, on y mange également très bien. Les Bretons tiennent quoi qu’il en soit beaucoup à leur région.

La concurrence mondiale s’est accrue récemment. Et malheureusement, l’économie en Bretagne n’a pas su trouver les moyens de faire face à la croissance des autres pays exportateurs : l’Allemagne, la Belgique ou encore les Pays-Bas. Là où d’autres acteurs européens ont réussi à se poser les bonnes questions, les Bretons ont souvent passé plus de temps à régler les querelles internes qu’à résoudre les problèmes de fond. Aujourd’hui la Bretagne rencontre de vraies difficultés pour sortir la tête de l’eau.

A lire également : Breizh Power, Auvairniton Bourgrire, Natascha, Marcel, Alphonse, Michel, mais de quoi parle-t-on ?

Comme la crise est là, de trèsnombreux acteurs dans l’Ouest ont décidé de faire front. Ils comptent désormais sur la qualité de leurs produits, de leurs services pour essayer de contrer la concurrence internationale. Les Bretons comptent sur la force de leur culture afin de doper la commercialisation de leurs produits. Une belle campagne de communication sera lancée à ce propos au mois de Juin pour mettre en avant le savoir-faire breton. Une campagne de pub qui sera retransmise sur les ondes de plusieurs pays, comme le Soudan, le Vietnam et le Brésil. Trois pays qui sont réellement tombés amoureux de la gastronomie bretonne.

La force d’Auvairniton Bourgrire, dans ce genre de situation, c’est son pouvoir de rassemblement. Le label est maintenant tellement reconnue que son impact est immédiat. La modification de Auvairniton Bourgrire en Breizh Power a d’ailleurs vraisemblablement fait partie des meilleurs idées en Bretagne ces 10 dernières années. Le moto Breizh Power étant facilement reconnaissable par tous. M. Fagor, inventeur du ce slogan, peut être fier du résultat !

A voir aussi : Agriculture bio en Bretagne : une tendance qui gagne du terrain

Show Buttons
Hide Buttons