hémorroïdes

Tour du monde des remèdes traditionnels contre les hémorroïdes

Les crises hémorroïdaires, communément appelées hémorroïdes, sont un phénomène qui touche les populations des quatre coins de la planète. Au cours des siècles, chaque civilisation a acquis un ensemble de pratiques empiriques pour traiter ce symptôme anal grâce à des remèdes naturels. Que ce soit les Égyptiens, les Chinois, les Indiens d’Amérique ou les hindous, les données et les connaissances accumulées au fil du temps nous ont permis de disposer de tout un panel de remèdes naturels pour prévenir, mais aussi pour soulager les hémorroïdes.

Les Pygmées en Afrique

Commençons notre périple par l’Afrique pour y rencontrer les pygmées, un peuple qui connaît la forêt et ses secrets pharmaco-botaniques sur le bout des doigts. Ainsi, les pygmées Twa, en République Démocratique du Congo, ont développé de nombreuses thérapies traditionnelles basées principalement sur les plantes qu’ils trouvent dans leur environnement immédiat. Les plus utilisées sont l’Alchornea cordifolia, le Mangifera indica et le Capsicum frutescens. Les pygmées ont pour habitude de prendre l’une de ces plantes et de les frictionner directement sur l’anus. Ces mêmes plantes sont également utilisées pour faire un lavage anal avec de l’eau non chauffée. Cette technique semble être très efficace puisque les hémorroïdes disparaissent en général aussi vite qu’ils sont apparues.

A lire en complément : Prothèses auditives : quand et comment s’équiper ?

Le remède de l’Empire du Milieu

La médecine traditionnelle chinoise est devenue au fil du temps une référence en termes de soins naturels. Le savoir-faire acquis à travers cette médecine holistique couvre presque toutes les pathologies, et les crises hémorroïdaires en font partie. Pour cela, les praticiens traditionnels chinois se basent sur certaines plantes comme le Radix Sanguisorbae ou le fructus sophorae pour soulager les hémorroïdes et stopper d’éventuels saignements. Des séances d’acupuncture permettent également d’apaiser les hémorroïdes en favorisant une meilleure circulation sanguine au niveau de la région anale.

La formule sud-américaine

À l’instar des pygmées en Afrique, les Amérindiens d’Amazonie ont eux aussi développé un savoir pharmacologique unique grâce à la richesse et à la diversité de leur environnement. Ainsi, pour le cas des hémorroïdes, ils utilisent l’Hamamélis comme remède pour soulager les symptômes. En tant que vasoconstricteur, l’hamamélis permet de réduire la pression exercée par la stagnation de sang dans la région anale. L’efficacité de ce traitement est telle que les laboratoires pharmaceutiques modernes utilisent cette plante dans des pommades ou des suppositoires.

A lire également : Recevoir vos produits directement au cabinet, même en Bretagne !

La médecine ayurvédique

La civilisation hindoue jouit également d’une grande réputation en matière de soins traditionnels, également connus sous le nom de médecine ayurvédique, ayurveda signifiant “science de la vie”. Dans le domaine de la prévention sont utilisées des plantes telles que le psyllium blon ou le triphala pour faciliter le transit intestinal, sachant que la constipation constitue une des principales causes responsables des hémorroïdes. Certains fruits comme le bibhitaki et l’haritaki sont également utilisés pour leurs propriétés astringentes qui permettent de résorber les hémorroïdes saillantes.

Toujours sur le plan thérapeutique, on notera l’utilisation du Kshara, une pâte alcaline utilisée à partir d’un mélange de plantes pour cautériser les lésions hémorroïdaires. Cette technique est surtout destinée aux hémorroïdes saignantes.

L’éternel savoir des Pharaons

Malgré que leur civilisation se soit éteinte il y’a des milliers d’années, le précieux savoir légué par les pharaons d’Égypte pour soigner différentes maladies continue de nous étonner jour après jour. Ce savoir a été en grande partie transmis à travers les célèbres Papyrus Ebers, considérés comme la plus ancienne littérature médicale connue. Contre les hémorroïdes, les Égyptiens utilisaient déjà à l’époque des pommades à base d’huile de Moringa, de suc de caroube, de graisse et de miel, qui servaient à apaiser la région anale tout en l’aseptisant. L’autre soin naturel se présente sous forme de suppositoire et est constitué de graisse de bubale et de cumin, le cumin étant un excellent anti-inflammatoire et antalgique. Attention toutefois à ne pas manger du cumin qui fait partie des ingrédients proscrits lors de crises hémorroïdaires.

Remèdes modernes

Beaucoup de remèdes destinés à soulager ou à prévenir les hémorroïdes s’inspirent de ceux légués par nos ancêtres. Si aujourd’hui, certains utilisent des solutions basées sur des formules synthétiques, d’autres préfèrent s’orienter vers des ingrédients naturels qui sont plus doux à l’usage, d’autant que la zone rectale est connue pour être une zone particulièrement sensible et fragile. Il existe ainsi des crèmes pour les hémorroïdes, comme la crème HemaGo de MaxMedix https://www.shytobuy.fr/creme-hemago-maxmedix-hemorroides.html, qui offrent d’excellentes alternatives aux produits chimiques. Le HemaGo de MaxMedix utilise par exemple des ingrédients naturels dont les effets pour calmer les hémorroïdes ne sont plus à prouver. Il s’agit notamment de l’Hamamélis, mais aussi de l’Aloe Vera, de la Camomille ou encore du Calendula.

Au-delà des crèmes, l’homéopathie et les huiles essentielles donnent également d’assez bons résultats. Notez qu’au-delà des soins curatifs, il est important de traiter les hémorroïdes sur un plan préventif. Pour cela, il convient de connaître les aliments qui peuvent favoriser l’apparition des hémorroïdes (ex : certaines épices), ou encore éviter les habitudes à risque (porter de lourdes charges, tarder dans les toilettes, etc..).

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!