Sign in / Join

Graisse brune ou blanche : Quelles différences ?

Le tissu adipeux est le moyen de stockage de l’énergie de notre corps. La graisse blanche est facilement repérable sur le corps, et sait à peu près comment elle fonctionne. La graisse brune est moins connue et les scientifiques continuent à découvrir ses potentiels rôles dans la perte de poids. Qu’en est-il réellement de ces deux types de graisses ?

Bref rappel sur les graisses du corps humain

Il est possible de classer les graisses du corps humain dans deux catégories. Vous avez sûrement déjà entendu parler des graisses viscérales et des graisses sous-cutanées. Les graisses viscérales sont celles qui se trouvent en profondeur, le plus près des organes. Ce sont celles qui sont les plus difficiles à déloger et qui nécessitent parfois des interventions radicales comme la liposuccion. Les graisses sous-cutanées sont celles se trouvant sous la peau, elles sont plus ou moins faciles à éliminer.

A découvrir également : Top 9 des aliments brûle-graisse naturels que l'on peut trouver en Bretagne !

Il existe également une autre catégorisation des graisses. Il s’avère que les graisses peuvent également être classées en graisse blanche et en graisse brune. D’une manière générale, toutes les graisses que vous voulez supprimer de votre corps sont de la graisse blanche. C’est cette graisse qui est la cause de l’excès de poids et de l’obésité si elle parvient à proliférer. La graisse brune n’est présente dans le corps humain qu’en très petite quantité. On voudrait bien parvenir à l’activer plus.

Zoom sur la graisse brune

Les tissus adipeux – communément appelés graisses – sont des tissus composés de cellules adipeuses. Dans le jargon scientifique, on les appelle ces cellules les adipocytes. La graisse brune est ainsi constituée d’adipocytes bruns. La graisse brune est facilement observable chez certains mammifères hibernants. On y fait souvent référence par le terme « réserve ».  C’est cette graisse qui permet à ces mammifères de se réchauffer pendant leur période d’hibernation.

A découvrir également : Comment faire son produit pour cigarette électronique ?

Le tissu adipeux brun est activé par le froid. C’est-à-dire qu’il brûle l’énergie qu’il stocke pour produire la chaleur nécessaire pour maintenir la température du corps à la bonne température. Mais le rôle de la graisse brune et son fonctionnement est de loin plus complexe. Chez l’être humain, on croyait que la graisse brune n’est présente dans le corps que chez le fœtus et le bébé. Mais il s’avère qu’elle est également présente chez l’adulte en petite quantité.

Les grandes différences entre la graisse brune et la graisse blanche

D’emblée, la graisse brune est considérée comme du « bon gras ». La graisse blanche, quand elle atteint des proportions excessives, est considérée comme du « mauvais gras ». Mais pour aller plus loin, il existe d’autres différences importantes entre ces deux types de graisses.

Les contextes d’activation

Le tissu adipeux blanc et le tissu adipeux brun stockent tous des nutriments – des calories – sous forme de lipides. La différence est que la graisse blanche n’élimine pas ces calories comme la graisse brune le fait. Les lipides de la graisse brune ne sont utilisés que lorsque les réserves d’énergie stockée sous forme de glucides viennent à manquer. C’est le cas quand le corps est soumis à des efforts physiques ou quand on ne lui apporte pas de nutriments, comme dans le cas du jeûne.

Le tissu adipeux brun est activé quand le corps est exposé au froid. C’est en quelque sorte un moyen de défense du corps contre l’hypothermie. En brûlant sa réserve de lipides, la graisse brune crée de la chaleur. C’est cette chaleur qui permet au corps des mammifères hibernants de supporter les froids extrêmes.

La localisation et la proportion

La localisation des tissus adipeux blancs est bien connue chez l’être humain adulte. Chez la femme, on retrouve principalement cette graisse au niveau des hanches, des cuisses et du fessier. Chez l’homme, la graisse blanche est localisée au niveau des épaules ainsi que sur la poitrine. La femme aussi bien que l’homme présentent également des graisses au niveau du ventre et des viscères. Ce sont celles que l’on peut subdiviser en graisse sous-cutanée et graisse viscérale.

La graisse brune est présente sur le haut de l’abdomen et au niveau du cou chez l’homme et la femme adulte, selon les récentes études. La graisse blanche constitue en moyenne, 15 à 25 % du corps humain. Le poids total de la graisse brune présente sur le corps humain quant à lui n’est que de 200 grammes.

L’enjeu de l’activation de la graisse brune

Quand la graisse brune est exposée au froid, elle brûle ainsi des calories. En quelque sorte, il s’agit d’un brûle-graisse que l’on peut potentiellement exploiter. Les études suggèrent qu’en activant le tissu adipeux brun, le corps brûle l’excédent d’énergie stocké dans les adipocytes blancs. D’un autre côté, le but est également d’augmenter la proportion de graisse brune dans l’organisme. Cela s’obtient bien sûr en exposant le corps au froid. Néanmoins, cette démarche n’est pas à effectuer brutalement.

Les études actuelles préconisent que l’on expose notre corps à une température plus ou moins fraîche, située entre 19 et 20°C. Selon les conseils, il est également recommandé de prendre des douches froides. La température de l’eau ne doit pas dépasser les 17°C. Par ailleurs, il ne faut pas oublier de se nourrir sainement et de pratiquer des activités physiques. L’activation de la graisse brune est une autre piste pour perdre du poids.