La montre automatique : une invention mythique

La montre automatique est un accessoire incontournable pour les amoureux de l’horlogerie. Elle possède un système mécanique tout à fait ingénieux et élaboré. Ce dispositif se démarque des autres par son montage autonome et bien précis ainsi que sa durée de vie singulière. Suivez ci-dessous tout ce qui fait de cette montre un objet unique à avoir chez soi.

Une évolution du mouvement automatique

La première montre automatique a vu le jour au début du XXe siècle. Elle fut inventée un horloger anglais dénommé : John Harwood. Normalement, toutes les montres mécaniques devraient être rehaussées manuellement. Pourtant, lorsque vous portez ce type d’accessoire, le poids de la rotation de 180° crée un système qui peut remonter le mécanisme tout seul. Au début, ce mouvement automatique n’a duré que quelques heures : à peine 12 heures.

Dans les années 30, la marque Rolex a décidé de trouver une solution à ce problème. Il intègre alors un système semi-circulaire et tournant à 360 °. Ce nouveau prototype détient une réserve de marche de 35 heures. C’est à partir de ce moment qu’est né les véritables montres automatiques que vous voyez dans les vitrines des magasins.

Un fonctionnement indépendant

Il faut savoir qu’une montre automatique n’a pas de pile. A la place c’est le poids métallique oscillant ou le rotor qui s’active une fois que la montre bouge. Il fournit de l’énergie au système d’engrenage qui arme le ressort principal et au final les aiguilles tournent. En d’autres termes, ce petit chef d’œuvre d’horlogerie fonction en autarcie.

D’ailleurs, elle se recharge toute seule grâce aux mouvements de votre poignet. Par conséquent, si vous ne la portez pas, elle s’arrêtera. Pour l’activer à nouveau, il suffit de tourner la couronne dans le sens horaire et de la remettre au poignet.

Toutefois, évitez de porter votre montre lorsque vous faites une activité physique. Les mouvements continus risquent d’embrouiller le mécanisme de remontage automatique.

Les composants internes d’une montre automatique

Vous vous demandiez sûrement quels sont les éléments qui composent une montre automatique ? Voici la réponse à cette question.

Le rotor ou la masselotte c’est le poids de demi-cercle qui tourne à 360 ° une fois que votre main bouge. Son rôle : il fournit l’énergie nécessaire pour remonter le ressort de barillet.

La couronne est le bouton externe qui se trouve sur le boitier de la montre. Elle sert à remonter et à régler la montre d’une manière précise.

Le ressort de barillet  est une sorte de ruban qui emmagasine l’énergie produite par le rotor. C’est grâce à lui que la montre fonctionne.

Le système de transmission prend la relève du ressort de barillet en transmettant l’énergie accumulée jusqu’à la roue d’échappement.

Le balancier est le cœur du mouvement de la montre, il tourne entre 5 à 10 fois par seconde en effectuant un mouvement circulaire. C’est cette fonction qui est à l’origine du fameux tic-tac.

Les rubis sont des pierres synthétiques très résistantes. Ils sont installés à l’intérieur du mécanise pour minimiser les frottements et l’usure.

La roue d’échappement ou roue d’ancre laisse échapper régulièrement et momentanément l’énergie acheminée.

Comment entretenir une montre automatique ?

Rien de plus simple, pour que le système fonctionne instantanément, elle ne demande que d’être portée tous les jours. Si jamais son activité s’arrête complètement, il faudra tourner le remontoir dans le sens des aiguilles puis faire un autre tour dans le sens inverse afin de relâcher le ressort pressé.

Vérifiez toujours l’heure de votre montre puisque tous les jours, elle dénonce un petit retard de 2 secondes. A ce propos, l’entretien chez l’horloger se fait tous les 5 ans.

 

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!