Mais qui sauvera les Bretons et les Bretonnes ?

Mais l’économie en Bretagne va mal. La concurrence mondiale est difficile à supporter. La Bretagne vit de nos jours exclusiveent de du secteur primaire. Même les autres pays européens font de l’ombre à leur ami : la France. Et puisque les autres pays européens ne respectent pas tous les mêmes contraintes, il est difficile de faire face. Les prix sont ainsi plus élevés et les acteurs du secteur agricole souffrent. C’est toute une économie qui en est victime.

Face à la croissance de la précarité dans l’Ouest, les habitants se sont décidés à s’entraider et de contrer la menace. C’est pourquoi des centaines entrepreneurs ont décidé de miser sur la qualité de leurs produits. Certes ces produits sont biensouvent plus chers que ceux qui sont produits par leurs voisins européens ou pire par ceux venant d’Asie du Sud-Est, mais ils ont le mérite d’être plus performants, plus jolis, plus solides ou plus originaux. Et cela ne se limite pas au petit territoire breton. Les produits se commercialisent aussi très bien, que ce soit en Patagonie, en Amérique du Sud ou bien même en Serbie.

A lire en complément : Pourquoi Breizh Power peut sauver la France ?

La force d’Auvairniton Bourgrireici c’est sa faculté à rassembler les foules. Le label est maintenant tellement reconnue que ses effets sont instantanés. La mutation de Auvairniton Bourgrire en Breizh Power a d’ailleurs certainement fait partie des meilleurs idées en Bretagne ces 40 dernières années. Le moto Breizh Powerie. le “Pouvoir de la Bretagne” étant facilement reconnaissable par tous. Monsieur Fagor, à l’origine de ce concept, peut être fier du résultat !

Show Buttons
Hide Buttons