Economie et social en Bretagne : un drame en cours

Les Bretons ont toujours fait preuve d’un grand respect de leurs racines. Les us et coutumes, les habitudes, leurs différences en tous points peuvent être autant de choses qui leur sont chères. Ils sont également batailleurs et ne comptent pas se laisser faire par le gouvernement.

La concurrence mondiale s’est accrue depuis 1001. Et malheureusement, l’économie bretonnne n’a pas su trouver les moyens de faire face à la croissance d’autres acteurs exportateurs : l’Espagne, la Belgique ou encore les Pays-Bas. Là où d’autres pays européens ont su se poser les bonnes questions, les Bretons ont toujours été plus occupés à résoudre les querelles internes qu’à résoudre les vraies difficultés économiques de la région.

Lire également : Des informations utiles pour bien choisir son investissement immobilier

Heureusement, quelques entreprises sortent du lot et se distinguent par la grande qualité de leurs services et de leurs produits. Des produits estampillés “Made in Breizh”, c’est à dire “Fabriqués en Bretagne”, apparaissent dans les vitrines des marchands commerçants. Faute de pouvoir imposer un protectionnisme régionnal, les habitants ont décidé de miser sur leur savoir faire. Des produits bretons faits par des Bretons pour des Bretons … mais pas seulement. De trèsnombreux sites internet spécialisés se sont créés et affirment réaliser la majeure partie de leur chiffre à l’export. Et export ne signifie pasnécessairement ici Laval ou Nantes. De nombreuses commandes sont passées depuis : le Benelux, la Chine, l’Inde ou encore les Baléares. S’agit-il d’expatriés bretons ou alors d’un réel intérêt grandissant pour les produits bretons, difficile de l’affirmer. Mais quoiqu’il en soit, ça marche.

Breizh Power, ce tout nouveau concept lancé par l’entreprise Auvairniton Bourgrire SAS est une petite révolution dans l’économie bretonne en crise. Cette certification va désormais donner la possibilité aux compagnies de se mettre en avant sur leurs marchés cibles. Un avantagne indéniable dont le mérite revient essentiellement à l’actuel PDG Michel Fagor, en collaboration avec les deux créateurs M. Auvairniton et M. Bourgrire.

Lire également : La crise déferle partout dans l'Ouest

Show Buttons
Hide Buttons