Où habiter en Bretagne ?

banlieue, Marjolaine quitte Paris pour vivre à Lorient avec son mari et ses enfantsVoici un nouveau témoignage d’une ancienne parisienne vivant en Bretagne. Après plusieurs années dans la capitale et la . C’est un projet à long terme qui émerge, un rêve devenu réalité. Je remercie Marjolaine de répondre à mes questions !

La vie à Paris

À quoi ressemblait ta vie quotidienne ?

MARJOLAINE : Ces dernières années, j’ai vécu en banlieue et travaillé à la maison, donc ce n’est pas vraiment représentatif. Mais avant d’avoir des enfants, j’ai vécu au 19ème siècle et je suis allé travailler dans le métro. Nos amis vivaient dans le même quartier, donc nous nous sommes rencontrés beaucoup. En été, nous avons fait de grands tournois de pétanque sur le canal, nous voulions courir dans le Parc de la Villette, c’étaitune vraie vie dans le quartier  !

A lire en complément : Que savoir sur la réglementation thermique RT 2012 ?

Qu’ est-ce que tu savais sur Paris ?ça a plu ?

MARJOLAINE : J’ai aimé et j’aime toujours la puissance de Paris que vous vous sentez palpitante. Et puis j’ai adoré marcher à Paris parce que chaque quartier a sa propre personnalité.

Avez-vous apprécié le patrimoine culturel de la capitale ?

MARJOLAINE : Avec l’arrivée des enfants, beaucoup moins, mais nous avons profité de la venue de nos amis étrangers ou provinciaux pour faire les musées et les activités touristiques que nous « oublions » de faire tous les jours parce que tout est à portée de main pour que nous le remettons toujours.

A découvrir également : Acheter dans le neuf ou dans l'ancien

Vivre en Bretagne : un choix, une décision

Vous vouliez partir il y a quelques années. Qu’est-ce qui a motivé votre choix ?

MARJOLAINE : Quand j’ai rencontré mon mari à Paris, il m’a montré que j’étais sa région : la Bretagne et moi sommes tombés amoureux. Nous avions toujours prévu de vivre en Bretagne quand nous avions des enfantsavait .

Quand ils sont vraiment arrivés ici, c’était le clic et nous avons commencé à organiser sérieusement le lancement. Nous avions manqué d’espace , bien que nous avions un bel appartement,nous avions manqué beaucoup de verdure et d’horizons . Je ne supportais pas le transport, le monde et l’attente . Quand vous êtes revenu de vacances, vous avez senti remettre les enfants dans une boîte et attendre les prochaines vacances pour les ouvrir à nouveau.

Vous avez choisi la Bretagne, qu’est-ce qui vous a attiré dans cette région ?


MARJOLAINE : La Bretagne est un favori. J’aime la lumière, la mer, le paysage. Nous avons de la famille et des amislà-bas, il a beaucoup joué. Nous avons choisi Lorient parce que c’est ici que réside mon beau-frère et où mon mari a grandi .

Installation dans la nouvelle région

Démarrer etInstallation : Était-ce difficile ?

MARJOLAINE : Nous avons mûri ce projet pendant 5 ans, parce que le jour où nous avons acheté notre appartement en banlieue , nous avons décidé de partir dans 5-6 ans . On en a parlé à tout le monde, mais ils nous ont regardés avec plaisir. Nous étions sûrs de notre projet et de notre désir commun, c’était notre grande force.

Avez-vous facilement trouvé un nouvel emploi ?

Pour partir, nous avons dû changer notre façon de travailler. Mon mari, qui était technicien audiovisuel, a mis en place son entreprise de production audiovisuelle et j’ai quitté le journalisme pour prendre le statut et donc travailler pour différents clients sur Internet.

Nous avons adapté nos métiers à notre projet parce que nous savions que nous ne trouverions pas cela facile ou pas du tout sur le terrain. Dans la leçon Internet, je peux obtenir de presque partouttravail.

C’ est à ce moment que vous avez commencé votre blog ?

MARJOLAINE : Mon blog marjoliemaman.com est plus âgé, il est né en même temps que mon fils, en 2008 mais il m’a ouvert des portes pour gagner des contrats. C’est une grande vitrine.

Tu avais des enfants quand tu as quitté Paris, c’était difficile pour eux de partir ?

Mes enfants étaient ravis ! Ils étaient trois ans et demi pour mon garçon et 19 mois pour ma fille. Ils aimaient la maison où ils pouvaient marcher et faire du bruit , sans « pousser, prêter attention aux voisins ».

jardin a également été un plaisir à découvrirLe et à explorer et cela continue. Mon fils a fait sa première année scolaire ici, il n’a pas eu à quitter ses amis, donc il n’y a pas eu de séparation difficile.

Au cours des deux premiers mois, les deux ont beaucoup grandi et ont pris une taille de chaussuresur. En bref, ils se sont immédiatement pressés, puis cet hiver, ils étaient beaucoup moins malades que les précédents.

Qu’ est-ce qui aurait pu t’aider ou qu’est-ce qui t’a manqué quand tu as quitté Paris ?


Compte tenu de la configuration rien. Nous sommes arrivés avec nos emplois et nous avions la famille à proximité, donc nous n’avons eu aucun problème. Nous avions le cœur d’une maison qui avait plus de qualités que nous ne recherchions.

Tout a été rendu si facile que nous pensionsqu’il était écrit, cela devrait arriver ainsi .

Une nouvelle vie à Lorient

Et maintenant le bilan : 
Qu’est-ce que tu fais aujourd’hui ?

MARJOLAINE : Je suis toujours écrivain pour différentes marques et j’écris des guides pratiques. J’ai encore mon blog marjoliemaman.com et j’ai ouvert le blog Wonderful Breizh avec un autre bretonBlogueur, Merci Céline pour le Chocolat (www.mercipourlechocolat.fr). Nous parlons de notre mode de vie Breizh, nous partageons nos recettes, nos promenades, notre bricolage avec de la sauce bretonne… J’aurais pu faire la même chose depuis Paris, sauf pour le blog Wonderful Breizh, bien sûr !

Votre vie est-elle très différente de la vie parisienne ?

C’ est très différent, surtout en termes de rythme. Même si nos journées sont occupées, nous avons le temps et nous avons un cadre si agréable tous les jours ! Mes enfants sont aussi beaucoup moins malades , et notre dernière petite fille née ici a une santé de fer.

Maintenant, mon mari va travailler à Paris trois à cinq jours par semaine, mais on le voit enfin plus qu’avant, parce qu’il est là, il est à 100%.

Des choses qui te manquent par rapport à Paris ?


Qu’ est-ce qui me manque ? Livraison à domicile deSushi,films facilement en VO,mes amis , mais sinon nous sommes tous satisfaits.

La vie est douce à la maison, nous apprécionsla nature , nous avons une grande longère que nous aimons et desamis viennent nous voir pendant les vacances . Que puis-je demander de plus ?

Et enfin, des conseils pour les futurs ex-parisiens ?

Un conseil ? J’en ai même sept, et on les trouve ici.

Un grand merci à Marjolaine pour avoir répondu à nos questions ! Et pour en savoir plus sur la vie en Bretagne, je vous invite à visiter le blog Wonderful Breizh. Pour un autre témoignage de l’ex-parisien qui s’est rendu en Bretagne, ne manquez pas l’interview de Serge.

Crédits photo (dans l’ordre d’occurrence dans l’article)1> Plage de Port-Maria à Larmor-Plage (à côté de Lorient) sous licence Touam (Hervé Agnoux) CC-by-SA 3.02> Portraitde Marjorania — Crédit photo Wonderful Breizh3> Port de Lorient — DomainePublic

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!