Sign in / Join

Comment faire plus de fumée avec sa cigarette électronique ?

Depuis l’avènement de la cigarette électronique, de nombreux utilisateurs adoptent ce matériel pour diverses raisons. Une e-cigarette permet de produire de la vapeur suite à la pyrolyse d’un e-liquide.

Fait surprenant, certains amateurs de la vapoteuse affectionnent les nuages de fumée. Heureusement, il existe une multitude d’astuces pour réussir à faire plus de vapeur avec sa cigarette électronique. Découvrez-les ici.

A lire en complément : Trouver un bon matelas en Bretagne : nos magasins coup de cœur

Utiliser le bon e-liquide pour faire plus de vapeur

Pour expulser un important volume de vapeur avec votre e-cigarette, la première astuce consiste à choisir un e-liquide spécifique. Dans ce domaine, les techniciens recommandent les solutions fortement dosées en glycérine végétale. En réalité, cette substance permet d’améliorer la production de vapeur en termes de quantité.

En pratique, les utilisateurs doivent opter pour un e-liquide contenant en moyenne un ratio supérieur ou égal à 50 % de glycérine végétale. Ainsi, la pyrolyse de cette substance permet d’obtenir une importante fumée d’un seul coup. De manière générale, un e-liquide contient également des arômes et du propylène glycol.

A voir aussi : Avis Gymeltics : ce que vous devez savoir avant d'acheter

La forte présence des substances complémentaires dans le liquide à vapoter peut agir sur la quantité de vapeur produite. Néanmoins, il existe sur le marché des solutions qui contiennent 50 % de glycérine végétale et 50 % de propylène glycol. Ainsi, ces mélanges équilibrés permettent au vapoteur d’optimiser à la fois le goût et la quantité de fumée avec sa cigarette électronique.

Faire usage d’un clearomiseur à faible résistance

Hormis la composition de l’e-liquide, il est conseillé de veiller à la qualité de votre vapoteuse pour produire plus de fumée. En effet, votre cigarette électronique doit avoir un clearomiseur sub-ohm ou un atomiseur dont la résistance est inférieure à 1 ohm. Heureusement, il existe ce modèle de matériel sur le marché.

L’utilisation de ce type d’atomiseur favorise une meilleure combustion de l’e-liquide. Ainsi, vous allez produire beaucoup de vapeur. De même, les fabricants des cigarettes électroniques commercialisent sur le marché des modèles qui intègrent ce caractère spécifique. Aussi, il est possible de faire plus de fumer en utilisant un clearomiseur sub-ohm reconstructible. L’idée est de fabriquer soi-même la bonne résistance avec ce matériel.

Avoir la bonne technique d’aspiration

La technique d’aspiration est aussi un critère important pour produire une quantité importante de vapeur avec une cigarette électronique. Voici les meilleures techniques d’inhalation.

Direct Lung Inhalation (DL) ou l’inhalation directe

Tout comme vous aspirez l’air, la technique DL consiste à faire appel aux poumons dès le début de l’aspiration de la cigarette électronique. Cette méthode d’aspiration augmente ainsi le volume d’air inspiré et donc la quantité de vapeur qui est stockée dans les poumons avant l’expulsion.

Technique du double train

La technique du double train est le fait d’enchaîner deux bouffées d’air de manière consécutive. Ici, le vapoteur doit accumuler le volume de vapeur en inhalant deux fois à la suite sa cigarette électronique.

En pratique, cette manière d’inhaler sert à préchauffer la résistance pour atteindre une température optimale. Ainsi, la seconde inhalation favorise l’inspiration d’un volume important de fumer dans les poumons.

Contrairement à ces deux méthodes, la technique Mouth to Lung Inhalation (MTL) ou l’inhalation indirecte ne favorise guère la production de fumée intense. Elle consiste à aspirer avec la bouche et de prendre le relais avec les poumons.