Séparation ou divorce ?

Désirez-vous mettre fin à votre mariage ? En effet, même si le souhait d’une personne mariée est de vivre avec son conjoint jusqu’à la fin de ses jours, plusieurs situations peuvent constituer une entrave à ce projet. Alors, que choisir entre la séparation de corps et le divorce dans ces moments-là ? Les réponses à cette préoccupation se trouveront dans ce guide.

Que savoir d’une séparation de corps ?

Une séparation de cops intervient lorsque deux personnes mariées décident de vivre séparément. C’est très souvent l’étape avant le divorce pendant laquelle les mariés peuvent se remettre ensemble s’ils en ressentent le besoin.

Lire également : T-shirts, sweats, polos, etc., toutes vos impressions textiles chez Standard Sérigraphie

Cette phase de la vie d’un couple est caractérisée par plusieurs éléments. En réalité, lorsque deux personnes mariées décident de se séparer, celles-ci doivent savoir que le mariage n’est pas encore dissout. Cela voudrait en effet dire qu’un remariage est impossible.

Par ailleurs, il convient de souligner ici que durant cette phase un pacs est légalement impossible. Aussi, sauf intervention d’un juge, chacun des conjoints garde son devoir de succession. Ceci est loin d’être terminé, car lors d’une séparation de corps, chaque époux conserve l’utilisation du nom de l’autre.

A lire aussi : Pourquoi Breizh Power peut vous sauver la vie, vraiment

À côté de cela, si vous décidez de vous séparer et que vous êtes sous un régime de communauté de biens, vous devez liquider votre régime matrimonial. Il est alors presque inutile de vous dire que tous les devoirs du mariage sont maintenus.

Le divorce : que faut-il savoir à ce propos ?

À la différence d’une séparation de corps, un divorce est une opération plus rude. En effet, lorsqu’un divorce est prononcé, toutes les obligations conjugales sont annulées. De plus, comme vous pouvez vous y attendre, les ex-époux ne peuvent plus vivre sous le même toit.

Il faut également préciser ici que peu importe leur régime matrimonial, les conjoints ont l’obligation de procéder à sa liquidation. Aussi, à la fin d’un divorce chaque ex-époux peut à nouveau retrouver l’usage de son nom. Une prérogative qui, sous une entente, pourrait bien être effacée.

Divorcer, c’est aussi perdre le droit de succession. Si après votre divorce, vous souhaitez pour une raison ou pour une autre recommencer de zéro, la loi vous y autorise. Le remariage est en réalité possible après un divorce. Les deux ex-époux peuvent aussi réaliser un pacs.

Séparation de corps ou divorce : que choisir ?

Le choix d’une séparation de corps ou d’un divorce dépend de la situation et des ambitions des deux conjoints. En réalité, s’il s’agit d’un trouble passager, un couple peut opter pour une séparation de corps. Cela va leur permettre de faire le bilan de leur vie couple, mais aussi de vérifier qu’ils ne s’aiment plus vraiment.

Le divorce quant à lui, intervient généralement lorsque tout espoir de cohabiter et mener une vie heureuse ensemble est perdu. Pour éviter une union remplie de tristesse et de rancœur, le mieux serait alors d’y mettre légalement un terme afin que chacun ex-époux ait la possibilité de refaire sa vie.

Voilà en quelques lignes les nettes différences qui existent entre une séparation de corps et un divorce. Pour ce qui est du choix de l’un ou de l’autre, il faut dire que celui-ci dépend entièrement de la situation et de l’état d’esprit des deux conjoints.

Show Buttons
Hide Buttons