Sign in / Join

Comment devenir livreur Uber Eats ?

Le service de livraison de repas Uber Eats s’est bien développé sur le territoire français. On le retrouve dans de nombreuses grandes villes. La structure travaille avec des restaurants et des coursiers indépendants. Oui, ces hommes et femmes qui sillonnent la ville avec le sac vert ne travaillent pas vraiment pour Uber Eats. Ce sont des coursiers indépendants. Sachez que vous, aussi, vous pouvez devenir livreur Uber Eats. Voici ce que vous devez savoir sur ce métier et ce que vous devez faire pour pouvoir l’exercer.

Quelques mots sur le métier de livreur Uber Eats

Livreur ou coursier Uber Eats, on parle du même métier. Il consiste à la récupération d’une commande en restaurant et de la livrer chez le client. Oui, il n’y a rien de si compliqué. Pour être livreur Uber Eats, il n’y a pas de diplôme exigé. Il n’y a pas non plus de critère d’âge. Il est à préciser également qu’un homme comme une femme peut exercer ce métier. Cependant, pour assurer le maximum de livraison, il faut avoir une bonne condition physique.

A lire également : Démarrer dans le trading, c’est encore possible !

Les livreurs Uber Eats ont aussi une application, mais qui est différente de celle utilisée par le grand public : c’est l’application Driver Uber Eats. Ainsi, lorsqu’une commande est prête, le coursier le plus proche du restaurant reçoit une notification. Il peut alors accepter ou décliner la livraison. Dans cette notification, il verra le tarif de la course. Ainsi, s’il accepte la commande, il devra la récupérer et le livrer à l’adresse indiquée dans les plus brefs délais et ce, sans dommages.

Qui peut être livreur Uber Eats ?

Comme nous l’avons évoqué ci-dessus, homme comme femme peut exercer ce métier, et ce, peu importe son âge. Il faut tout de même comprendre qu’il s’agit là d’un métier physique et il faudrait quand même avoir une excellente condition physique. Ce n’est pas Uber Eats qui l’exige, mais le métier lui-même.

A lire également : Comment investir en crypto monnaie ?

Même si Uber Eats n’est pas si exigeant, elle impose tout de même quelques conditions pour devenir livreur uber eats. Parmi ces conditions, il y a :

  • Le fait d’être majeur,
  • La détention d’une pièce d’identité valable dans l’Union Européenne. Ceci laisse dire que même si vous n’êtes pas de nationalité française, vous pouvez être livreur Uber Eats,
  • Un extrait de casier judiciaire vierge. Il est à préciser que dans certaines villes, cette pièce n’est pas exigée,
  • Le fait d’être indépendant et d’avoir un numéro au Registre National du Commerce et des Sociétés,
  • La possession d’un smartphone : sans smartphone, vous ne pourrez pas utiliser l’application Driver Uber Eats.

Les coursiers Uber Eats ne sont pas des salariés permanents d’Uber Eats, ce sont des indépendants. Oui, ils ont leur propre entreprise. Pour devenir livreur Uber Eats alors, il faut ouvrir sa propre entreprise. Ce n’est pas là une grande entreprise, mais il faut avoir le statut d’auto-entrepreneur.

Théoriquement, tout le monde peut avoir ce statut. Cependant, il y a tout de même quelques conditions classiques à respecter :

  • Etre majeur ou mineur émancipé,
  • Avoir une adresse en France,
  • Ne pas être ni sous tutelle, ni sous curatelle.

Avoir un véhicule pour être livreur Uber Eats

Vous l’avez remarqué : les coursiers Uber Eats sont à vélo. Pour exercer ce métier, il faut avoir un véhicule. Uber Eats l'exige. Cependant, elle acceptera votre dossier si vous avez un vélo classique ou un vélo à assistance électrique. 

Cette structure accepte également les scooters sous certaines conditions. Si vous comptez travailler en scooter, vous devez vous inscrire au Registre National des Transporteurs. On vous exigera également une licence de capacité de transport léger. Pour avoir cette licence, il faut suivre une formation professionnelle de dix jours. Il faut également avoir des capitaux propres d’au moins 900 euros pour votre scooter.

Devenir livreur Uber Eats : les démarches à accomplir

Avant de faire la première livraison, il faut encore réaliser certaines démarches. Nous allons résumer ci-après ces démarches.

Créer sa propre entreprise

La condition principale pour être livreur Uber Eats est d’être indépendant et d’être inscrit au Registre du Commerce et des sociétés. Oui, vous devez créer votre propre entreprise. Pour votre cas, vous avez le choix entre le statut de micro-entreprise, de SASU, d’EIRL ou d’auto-entreprise.

Pour cette activité de livraison, il est préférable d’opter pour le statut d’auto-entreprise. Pour être auto-entrepreneur, il faut être majeur, ne pas être sous tutelle ou curatelle et être résident en France. Il faut aussi savoir que ce statut s’accompagne de nombreux avantages dont l’absence de frais d’URSSAF et de cotisations sociales quand vous ne travaillez pas, une comptabilité simplifiée, une exonération de TVA pour un chiffre d’affaires inférieur à 35 200 euros.

Pour créer votre micro entreprise, il faut :

  • Élaborer votre dossier de déclaration de micro-entreprise en remplissant correctement le formulaire Cerfa P0. Il est à préciser que cette déclaration peut se faire en ligne.
  • Déposer votre dossier au Centre des formalités des entreprises. Ce dernier pourra par la suite transmettre votre dossier à la Chambre du Commerce et de l’Industrie,
  • Attendre la réception de vos documents officiels. Au bout de quelques jours, vous devez recevoir à l’adresse que vous avez choisie pour votre siège social votre numéro SIRET auto-entrepreneur, votre code APE et les autres documents officiels.

S’inscrire sur la plateforme dédiée aux coursiers Uber Eats

Sachez que vous ne pouvez pas vous inscrire si vous n’avez pas encore le statut d’indépendant, car on vous exigera quelques documents. Cette inscription ne vous prendra que quelques minutes. Rassurez-vous d’ailleurs : vous serez guidé par SMS et par mail jusqu’à la validation de votre dossier.

Pour ne pas perdre de temps, rassemblez directement les documents requis pour cette inscription. Uber Eats vous demandera :

  • Un justificatif de l’existence de votre entreprise,
  • Une photo de vous de face sur un fond clair,
  • Un casier judiciaire vierge de moins de trois mois
  • Votre pièce d’identité.

Vous devez également avoir un sac de livraison isotherme respectant les dimensions imposées par Uber Eats. Votre sac doit faire 44 cm de longueur, 35 cm de largeur et 40 cm de hauteur. Si vous n’en avez pas encore, la structure vous indiquera un e-commerçant où vous pourrez en acheter un.

Pour cette dernière étape, il faut être patient, car entre l’inscription et la validation de votre candidature, il pourra s’écouler quelques semaines. Une fois votre candidature validée, vous devez encore passer dans les locaux d’Uber Eats de votre ville pour une petite formation.

Souscrire à une assurance auto-entrepreneur

Cette étape n’est pas obligatoire, mais fortement recommandée. Vous serez plus tranquille lors de ces livraisons si vous avez une assurance auto-entrepreneur avec une responsabilité civile. Si vous causez un dommage à un tiers pendant votre activité, vous pouvez compter sur votre assureur. Il est également possible de prendre plus de garantie pour avoir une couverture en cas de chute ou de vol.

La rémunération d’un livreur Uber Eats

N’oubliez pas que vous êtes indépendant : ceci dit, vous pouvez travailler quand vous voulez. C’est vous qui planifiez vos horaires de travail. Uber Eats ne propose de livraisons que lorsque vous êtes connecté sur Drive Uber Eats. Il faut comprendre que votre rémunération va dépendre grandement des livraisons que vous allez faire. Si vous ne travaillez pas, vous n’aurez pas de rémunération. Il n’y a pas non plus de minimum garanti.

Les livreurs Uber Eats ne touchent pas le même revenu à chaque fin de période. Cependant, la rémunération qu’un coursier peut obtenir pour une livraison peut aller de 4 à 9 euros. Plusieurs éléments entrent en jeu pour définir le montant d’une course, à savoir le moment de la journée, la météo et les livreurs disponibles dans votre zone. Sachez qu’un livreur Uber Eats peut aussi toucher des pourboires, des primes exceptionnelles et des bonus.

Il est à préciser qu’Uber Eats paie ses collaborateurs toutes les semaines. Il fait le règlement par virement bancaire. Normalement, l’ordre de virement est lancé tous les lundis et vous devez patienter le lendemain ou le surlendemain pour que l’argent soit disponible sur votre compte. Même si vous n’avez fait que trois livraisons pour 25 euros dans la semaine, Uber Eats fera votre paiement. Si vous avez fait beaucoup de livraisons en deux ou trois jours, vous pouvez faire la demande de virement quand vous voulez avec la fonction Flexpay.

Avec ce règlement, la structure vous enverra également un récapitulatif de votre activité hebdomadaire sur votre mail. Vous pouvez également consulter ce récapitulatif sur l’application Driver Uber Eats.

Réussir dans ce métier

Certains semblent très bien gagner leur vie en étant livreur Uber Eats. Pour réussir dans ce métier, il faut beaucoup de patience. Il faut parfois attendre plusieurs heures pour avoir une course. Vous devez également être stratège pour pouvoir augmenter votre chiffre d’affaires. Parfois, il faut savoir refuser certaines propositions pour attendre d’autres plus intéressantes. Vous éviterez ainsi de pédaler sur plusieurs kilomètres pour cinq euros. Le métier de livreur demande aussi une excellente aisance relationnelle. Il ne faut pas oublier : vous serez en contact avec les clients, mais aussi les restaurateurs.