Sign in / Join
Les phases d'adaptation d'un nouvel employé : comment l'accompagner au mieux ?

Les phases d'adaptation d'un nouvel employé : comment l'accompagner au mieux ?

Accueillir un nouveau collaborateur après un recrutement au sein d’une entreprise n’est pas une chose si facile. En effet, un certain processus doit être respecté pour mettre toutes les chances de votre côté pour que cette intégration soit réussie. Le nouveau salarié doit se sentir à sa place et bien au sein de l’entreprise. Quel est le processus à adopter ?

Un poste de travail adapté

Il est nécessaire de préparer tout d’abord le poste de travail du nouvel arrivant après le recrutement. Du matériel comme un stylo, du scotch, une agrafeuse ou encore une pochette papier seront souvent indispensables pour exercer le poste comme il faut.

A lire en complément : Pourquoi choisir une agence de référencement naturel ?

Les accessoires indispensables pour exercer son poste sereinement

Vous l’avez compris, privilégiez d’acheter différents accessoires indispensables pour le travail, comme c’est le cas pour une pochette plastique transparente ou encore des stylos et des feuilles. Cela ne semble rien et pourtant, un espace de travail adapté fera la différence.

Un espace de travail adapté au nouveau salarié de l’entreprise

Évidemment, de manière générale, il faut que l’espace de travail soit accueillant ou facilement personnalisable pour que le nouvel arrivant puisse s’intégrer facilement à l’entreprise. Un siège confortable, une certaine intimité, etc sont des éléments essentiels.

A voir aussi : Pokemon Go : des entreprises bretonnes exploiteront-elles le filon ?

Penser à l’intégration du salarié en amont

Lorsque vous avez commencé à préparer l’arrivée de ce nouveau collaborateur, vous devez penser aux salariés actuels de l’entreprise et surtout, à l’équipe qui va accueillir le salarié que l’entreprise vient de recruter.

Prévenir chaque collaborateur de ce nouvel arrivant

Assurément, pensez à prévenir l’équipe et de manière générale, tous les collaborateurs de l’entreprise, qu’ils soient amenés ou non à travailler de près avec ce nouveau collaborateur.

Désigner un salarié mentor

Pour un processus d’intégration réussi, il est aussi conseillé de désigner un mentor. Une personne de l’équipe qui connaît particulièrement bien l’entreprise et qui sait mettre à l’aise simplement les personnes sera parfaite. Ainsi, si l’employé a des questions sur son nouveau travail, sur l’entreprise, etc, il pourra se référer à son mentor.

Un parcours d’intégration adapté pour découvrir l’entreprise et chaque collaborateur

Préparez en amont un véritable parcours de découverte de l’entreprise pour faciliter son intégration. Une visite des bureaux de chaque employé, un jeu pour s’imprégner des valeurs de l’entreprise et de son travail sont une bonne idée.

Évidemment, avant son arrivée, un.e chef.fe peut prévoir une fiche de poste bien détaillée pour que le salarié sache exactement en quoi consiste son travail et surtout ses débuts au sein de l’entreprise. C’est le principe de l’onboarding. L’onboarding consiste au processus complet d’intégration des nouveaux employés. C’est une période très spéciale.

Les phases d'adaptation d'un nouvel employé : comment l'accompagner au mieux ?

La première semaine de travail de ce nouvel arrivant

Que ce soit pour l’équipe ou le nouvel arrivant, l’intégration est souvent synonyme de stress. La première semaine de travail du nouvel employé, prévoyez deux choses.

L’organisation d’un pot d’arrivée au sein de l’entreprise

Pour réussir l’onboarding de nouveaux employés, que serait une intégration réussie sans un pot d’arrivée ? Organisez un petit déjeuner d’arrivée lors de sa première semaine ou un apéritif entre les midis afin que la nouvelle recrue fasse connaissance avec tous les collaborateurs dans un milieu plus convivial que le travail.

Remettre un livret d’accueil au nouveau salarié

La nouvelle recrue peut également recevoir une présentation de l’équipe et de tous les collaborateurs de l’entreprise grâce à un livret. Sur ce livret, les valeurs, les objectifs

mais également l’histoire de l’entreprise pourront être détaillés pour s’imprégner de la culture d’entreprise.

Le suivi de l’intégration de ce salarié

Ce plan d’intégration est désormais fini, il est nécessaire d’avoir un retour de la nouvelle recrue pour connaître son ressenti. Un bilan régulier pour savoir ce que pense le nouveau collaborateur de son poste et de l’ambiance de travail est essentiel. L’onboarding ne se termine finalement pas au bout d’une semaine d’intégration. Au cours de ces entretiens, il est possible que vous vous rendiez compte qu’une formation pourrait être nécessaire. En effet, une formation permettra à la nouvelle recrue de se sentir plus à sa place.