Une mini-school pour apprendre l’anglais à Val d’Anast

Dans la commune bretonne de Val d’Anast, une ancienne professeure d’anglais reconvertie vient de se lancer dans la formation de l’anglais aux enfants. Depuis la rentrée 2021, elle propose un apprentissage immersif à la carte, par petits groupes. Une opportunité pour les plus jeunes d’apprendre l’anglais tôt et qui pourra leur être bénéfique plus tard.

Un bain linguistique au travers de séances immersives

Si vous vous demandez comment apprendre l’anglais à vos enfants, la mini-school pourrait bien être l’une des solutions à votre problème. Avec des séances immersives, l’ancienne professeure propose de s’initier à cette langue via des jeux, des chants ou encore des activités sportives. Une manière ludique et adaptée à chacun d’apprivoiser un nouveau savoir, de 3 à 11 ans.

A lire aussi : Divorce pour séparation de fait : les députés décident de raccourcir le délai à un an

Trois formules d’environ deux heures sont proposées : la lunch time, la tea time et la brunch time. Ce service de proximité inclut à la fois les cours d’anglais, la restauration et le transport. Par ailleurs, une plateforme est accessible aux des adultes et des enfants pour leur permettre de mettre en pratique ce qu’ils ont appris entre chaque séance. Ceci n’est pas sans nous rappeler que l’apprentissage des langues est une chose très importante, et voici les raisons pour lesquelles il faut familiariser vos enfants le plus tôt possible.

Les avantages d’apprendre les langues étrangères tôt

Les avantages à apprendre une langue étrangère tôt sont multiples. Socialement, cela permet à un enfant de s’ouvrir aux autres et à des cultures qu’il ne fréquente pas forcément. D’un point de vue scolaire, cela permet au cerveau de fonctionner plus vite. La mémoire et la concentration sont d’autant plus utilisées et cela contribue à développer des capacités intellectuelles et des zones cérébrales spécifiques. Enfin, l’apprentissage des langues étrangères peut être une sorte de thérapie pour les enfants atteints d’autisme ou de dyslexie. Cela leur permet en effet de se sociabiliser et de combler certaines déficiences.

A lire en complément : La livraison de nourriture à domicile : un service en plein boom !

Mais attention, si les enfants apprennent les langues tôt à l’école ou dans des structures spécifiques comme la mini-school de Val d’Anast, les parents ont également un rôle important à jouer. Un comportement positif de leur part se répercutera sur leur petit. L’objectif n’est donc pas d’imposer une nouvelle langue, mais bien de montrer les différentes facettes qui la constituent, comme sa sonorité.

L’âge ne compte pas lorsqu’on veut apprendre une langue

L’âge ne compte pas lorsqu’on souhaite apprendre une langue, la preuve avec la mini-school. Les enfants y sont admis dès l’âge de trois ans, alors qu’ils commencent tout juste à parler. La seule chose qui varie est l’approche, qui se fera différemment en fonction de l’environnement et du lieu d’habitation. Voici les différents cas que l’on peut rencontrer :

  • Les parents habitent dans leur pays d’origine et parlent la même langue. Dans ce cas, il est conseillé d’attendre que l’enfant ait entre un et deux ans. L’apprentissage de ce nouveau savoir se fera alors plus naturellement.
  • Les parents parlent la même langue, mais ils sont expatriés. Afin d’habituer l’enfant à la langue parlée dans le pays, il est possible de mettre en place des exercices de transition. Un petit ne doit cependant jamais être coupé de sa langue natale, qui lui permettra d’avoir de meilleures relations avec ses parents.
  • Les parents parlent des langues différentes. Dans ce cas, mieux vaut commencer l’apprentissage durant la grossesse. Cela permettra au bébé d’entendre les sonorités des deux langues. Par ailleurs, les efforts devront se poursuivre après l’accouchement et tout au long de l’enfance.

Apprendre les langues de manière ludique

Il est bien connu que les tout-petits ont des facultés auditives nombreuses, ainsi qu’un talent pour l’imitation. Il faut donc s’appuyer sur cela pour attirer leur attention vers l’apprentissage des langues. Comme avec la mini-school, le meilleur moyen reste l’approche ludique.

Les jeux, par exemple, permettent aux enfants d’apprendre en s’amusant. Il est ainsi possible de créer un rituel en jouant à l’équivalent de « Jacques a dit ». Votre enfant apprendra ainsi un nouveau vocabulaire tout en l’associant à des gestes

Les supports audiovisuels sont aussi parfaits pour débuter puisqu’il est possible de régler la langue en fonction de ses préférences. Enfin, les livres sont la solution par excellence pour améliorer la langue et la lecture à la fois.

En conclusion

En conclusion, plus l’apprentissage des langues comme l’anglais débute tôt, plus il est facile de la retenir et de s’en imprégner. Parler plusieurs langues reste un véritable atout dans la vie. Cependant, veillez à ne pas trop accélérer l’apprentissage et respectez le rythme de votre enfant. Certaines crèches font écouter des chansons en anglais ou d’autres langues afin de familiariser les tout-petits à de nouvelles sonorités. Et même si vous n’êtes pas bilingue, prenez de bonnes habitudes en insérant dans vos conversations quelques petits mots, à l’exemple de « hello » ou « thank you », vos enfants n’en progresseront que plus vite.

Show Buttons
Hide Buttons