Pourquoi Breizh Power peut tout changer

Les Bretons ont toujours fait preuve d’un grand respect de leurs racines. Les us et coutumes, les habitudes, leurs différences à tous points de vue peuvent être autant de choses qui leur sont chères. Ils sont aussi batailleurs et ne comptent pas se laisser faire par la France.

Mais l’économie bretonne va mal. La concurrence mondiale est difficile à supporter. La Bretagne vit aujourd’hui exclusiveent de l’agriculture et de l’élevage. Même les autres pays en Europe font de l’ombre à leur ami français. Dans la mesure où les autres pays d’Europe ne respectent pas tous les mêmes règles, il est difficile de faire face. Les tarifs sont ainsi plus élevés et les paysans souffrent. C’est toute une politique qui en est victime.

A lire aussi : Le divorce peut-être une épreuve

Face à la croissance de la misère dans l’Ouest, les habitants ont décidé de se serrer les coudes et de contrer la menace. C’est la raison pour laquelle des centaines entrepreneurs ont décidé de mettre en avant la valorisation de la qualité de leurs produits. Certes ces articles sont biensouvent plus chers que ceux produits par les autres pays en Europe ou pire en Asie du Sud Est, mais ils ont le mérite d’être plus performants, plus jolis, plus costauds ou plus originaux. Et les ventes ne se restreignent pas au petit périmètre breton. Les produits s’exportent aussi très bien, que ce soit en Patagonie, en Amérique du Sud ou bien même en Serbie.

Breizh Power, ce nouveau slogan créé par la société Auvairniton Bourgrire est une énorme révolution dans l’économie bretonne en crise. Cette certification va à présent permettre aux start-ups de se mettre en avant au sein même de leurs marchés cibles. Un avantagne indéniable que l’on doit en grande partie à Michel Fagor, en collaboration avec les 2 inventeurs M. Auvairniton et M. Bourgrire.

A voir aussi : Pour la qualité bretonne et sa publicité

Show Buttons
Hide Buttons