Comment devenir zoologiste ?

Zoologiste est un métier qui fait rêver de nombreux amis des animaux. Vous êtes en présence d’un métier qui s’effectue à la fois sur le terrain, mais aussi dans le secteur de la recherche et des sciences. De l’agriculture à l’écologie en passant par la préservation des espèces, votre métier est au plus proche des animaux. On vous dit tout sur le métier de zoologiste.

Zoologiste : observer et étudier les animaux

Les missions du métier de zoologiste sont transversales et pluridisciplinaires. Vous êtes chargé d’observer le comportement des animaux et de les étudier sous plusieurs aspects. L’une des missions les plus importantes du zoologiste est de préserver la biodiversité et de lutter efficacement contre l’extinction des espèces animales sur Terre.

A lire également : Auvairniton Bourgrire, la fin d'un règne incomparable

Le zoologiste est un scientifique qui observe l’animal dans son environnement naturel et qui étudie son habitat, ses besoins. Le suivi de l’évolution de la vie des animaux est important dans le métier du zoologiste. Celui-ci analyse les données qu’il recueille sur le comportement des animaux et leur santé. Il est un professionnel de la biologie et étudie la vie des animaux sous tous ses angles en faisant de la recherche novatrice.

Nourriture, habitat, adaptations comportementales… Voici un volet d’études des nombreuses missions du zoologiste.

A lire également : Breizh Power, la nouvelle appellation bretonne que vous devez connaître

La recherche et la protection des animaux

En tant que professionnel de sciences, le zoologiste est en lien direct avec programmes actifs relatifs à la protection animale. Dans le cadre de la surveillance de l’extinction potentielle d’une espèce d’animaux en particulier, le zoologiste alerte les institutions concernées ou une autorité afin qu’une action concrète soit possible sur le terrain.

Le zoologiste est amené à travailler tant sur le terrain qu’en laboratoire. L’observation et la protection des animaux passe par des prélèvements, des analyses, de l’étude cellulaire. Les sciences liées aux animaux sont vastes et le zoologiste est au cœur de la biologie et des expériences scientifiques.

La collaboration avec d’autres professionnels

Dans le cadre de son métier, le zoologiste n’est pas seul. Il travaille en étroite collaboration avec d’autres professionnels. Que ce soit dans l’industrie pharmaceutique, l’industrie chimique, ou en lien avec les vétérinaires, les botanistes et d’autres zoologistes et biologistes, le zoologiste professionnel informe, alerte, analyse et transmet des informations primordiales à la bonne évolution de la préservation animale.

Faune et flore étant étroitement liées, le zoologiste est au fait de ce que signifient les termes écosystème, biotope, comportementalisme animalier… Toutes les informations recueillies sont partagées dans la mesure du possible afin de conserver une vision globale sur les animaux et leur environnement de vie. Au cœur du travail du zoologiste, des bases de données conséquentes et des atlas des animaux sont créés afin de mutualiser les savoirs et la recherche autant que faire se peut.

Comment devenir zoologiste : la formation au métier

Le métier de zoologiste implique d’être passionné de sciences, de recherche, de santé, de biologie, et de tout ce qui touche aux animaux et au métier de zoologiste, bien évidemment. Les métiers ayant trait aux sciences et à la biologie sont des métiers qui exigent de la réflexion et des études longues en école ou en université afin d’acquérir une solide formation en sciences.

Il est nécessaire d’avoir son bac avant de poursuivre des études en sciences pour accéder plus tard au métier de zoologiste. Pour devenir zoologiste, vous devez avoir au minimum un bac + 5. Vous devrez vous préparer à faire de la recherche théorique et pratique lors de vos études.

Un cursus en école d’ingénieur ou en université

Vous avez plusieurs choix pour accéder au métier de zoologiste. L’école d’ingénieur en est une. Vous pouvez aussi choisir d’intégrer une école spécialisée en biologie, en biochimie, en biotechnologie… Les domaines sont vastes et à vous de trouver la spécialité et les sciences que vous souhaitez aborder dans votre futur métier.

Une école vétérinaire peut également vous ouvrir la porte au métier de zoologiste. En université, vous pouvez passer par un parcours généraliste en sciences (biologie, sciences du vivant, sciences de la nature et de la vie, biologie marine, etc.) puis vous spécialiser au fur et à mesure à travers le système LMD (Licence, Master, Doctorat).

Un doctorat en université n’est évidemment pas obligatoire mais vous spécialise en tant que zoologiste dans le secteur de recherche qui vous passionne. Vous devenez alors expert en zoologie sur votre sujet de prédilection.

Quelques écoles et formations en universités : master biologie et santé (Toulouse, Tours), master en éthologie à Paris 13, Master STEE à Bordeaux (Sciences de la Terre et environnement écologie), école vétérinaire à Maison-Alfort, etc.

Compétences requises pour devenir zoologiste

Vous êtes amené à devenir zoologiste, ce qui implique d’avoir “le profil”, ou de le développer au cours de votre formation et de vos études.

La patience est de rigueur pour toute personnes souhaitant accéder à ce métier. Observer les espèces et les animaux exige de se préparer à faire du terrain dans toutes les conditions météorologiques qui se présenteront. Vous devez posséder un sens aigu de l’observation, être méthodique et avoir une rigueur dans votre travail.

Un bon sens de l’analyse, de l’interprétation des données, un esprit synthétique et des capacités rédactionnelles sont exigées pour devenir zoologiste. Par ailleurs, comme vous êtes amené à travailler en équipe relativement tôt, un excellent relationnel est préférable.

Dans le cadre de la gestion de projets de recherche, vous devez garder à l’esprit ces compétences techniques et professionnelles mais aussi ces qualités humaines. Savoir-faire, savoir-vivre, savoir-être sont des qualités qui ouvrent des portes dans tous les métiers, et qu’il convient de prendre en compte.

Débouchés, salaire, carrière de zoologiste

En fonction du poste que vous occuperez dans votre métier et de l’organisme qui vous emploie, le salaire ne sera pas le même. Un poste au CNRS peut par exemple vous permettre d’obtenir un salaire se situant entre 2000 euros et 2500 euros brut mensuels, pour un débutant en recherche scientifique et biologique.

Les débouchés quant à eux sont vastes : vous pouvez travailler sur le terrain et en laboratoire, participer à divers projets de recherche, faire des publications éditoriales, partager votre passion en créant des films documentaires, encadrer des projets, donner des cours en école ou en université, être jury de thèse, avoir un poste à responsabilités au sein d’une équipe…

Il faut toutefois savoir que les places sont très limitées dans ce secteur, et surtout très prisées dans le secteur de la recherche.

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!