Gendarmerie

Bretagne : vols en serie des pots d’échappement catalytiques

Au moins sept vols on étés déclarés à Quimper ces derniers jours. Les pots ont été démontés pour récupérer des métaux rares. Le phénomène n’avait pas encore trop touché la Bretagne mais depuis 2013 les vols de pots d’échappement catalytiques ont littéralement explosés en France..

Des pots catalytiques volés pour le platine

Désormais, les les pots catalytiques sont directement volés sur les parkings ou dans la rue, les voleurs, des équipes très organisés des pays de l’est démontent les pot en quelques secondes. Ces pots catalytiques sont redescendus ensuite de 15 a 50 euros car rentrent dans leur fabrication des métaux précieux, de l’or et du palladium en quantité infime, mais c’est surtout pour le platine qui est à l’origine de ces vols. Le prix des métaux précieux sont en augmentation ces dernières années, le cours du prix du platine atteint 28 euros le gramme et certains modèle de pot, comme ceux des Peugeot 406 et Citroën Xsara renferment presque un gramme, ce qui rendent ces vols particulièrement lucratifs. Ces pots volés sont ensuite démontés chez des complices pour en récupérer les métaux précieux, mais les gangs les plus organisés ont mit en place une filière de récupération et les pots sont actuellement directement envoyés en Lituanie pour le recyclage.

Des raids nocturnes et gangs des pays de l’est

les services de l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante mettent en alerte contre ces vols, qui ont lieux essentiellement la nuit, les délinquants n’hésitant pas à parcourir plusieurs centaines de kilomètres avant de préparer leurs raids. Les policiers et gendarmes ont identifier des convois de véhicules utilitaire prenant la direction de l’Allemagne et de la Pologne.

Sur place, ces pots sont rapidement écouler par une filière spécialisée qui récupère l’or et et le platine, raffinent ces métaux précieux dans des fours a induction, ce qui permet de revendre directement les métaux en ayant effaces tout trace de leur origine.

Ces gangs d’Europe de l’Est sont très mobiles et le problème touche gravement des pays comme l’Allemagne et l’Autriche. Dans un seul camion, les douaniers allemands ont intercepté deux polonais qui tentaient de quitter le pays avec 5500 pots catalytiques d’une valeur estimé à deux millions d’euros rien qu’en platine. Certains gangs sont particulièrement bien équipes, et le phénomène prend de l’ampleur.

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!