remontée capillaire

Remontées capillaires : tout ce que vous devez savoir

Les problèmes d’humidité sont des faits récurrents que rencontrent plusieurs ménages. Parmi les différents problèmes, les remontées capillaires se démarquent le plus. Elles sont les plus fréquentes et nécessitent une attention particulière. Il s’agit d’une aspiration de l’eau dans le sol par les matériaux du mur. Voici pour vous un guide qui vous apporte les clarifications nécessaires sur ce phénomène.

Comment identifier une remontée capillaire ?

Les remontées capillaires font partie de la multitude de problèmes d’humidité qui peut surgir dans un logement. Parfois, ces derniers créent une confusion car ils peuvent se manifester de la même manière. Pour ce faire, il est recommandé de faire appel à des experts pour identifier avec précision, le type de problème auquel vous êtes confronté. Par exemple, les experts de CBH à Vannes ont trouvé l’origine du problème d’humidité dans plusieurs logements.

Lire également : Comment poser du papier peint ?

Il existe quelques signes ou indices qui peuvent vous permettre de reconnaître une remontée capillaire. Parmi celles-ci, vous avez :

  • la présence d’humidité au pied des murs ;
  • la présence de moisissures dans l’habitation ;
  • la détérioration des matériaux situés en bas des murs.

Par ailleurs, les logements qui sont exposés à ce problème d’humidité qu’est la remontée capillaire sont ceux situés non loin des cours d’eau. Ceux construits avant les années 1970 ou démunis d’une barrière d’étanchéité sont également concernés.

A lire aussi : Pourquoi vous faut-il des fenêtres RE 2020 ?

Quels sont les risques liés à la présence des remontées capillaires ?

Le degré d’humidité à un certain niveau (70 %) peut causer des dommages et mettre en péril le bien-être des habitants. Les effets indésirables peuvent s’observer sur la santé, l’habitation et la consommation d’énergie.

Les risques sur la santé

L’humidité causée par les remontées capillaires peut avoir de lourdes conséquences sur les occupants, surtout les plus jeunes. Ces derniers développent très rapidement des pathologies. La présence des moisissures et une mauvaise ventilation sont parfois responsables de différents troubles. Entre autres, il y a l’asthme, le rhinite, la conjonctivite, la bronchite, etc.

Les risques sur l’habitation

Premièrement, le risque le plus fréquent est la détérioration des matériaux en métal. Plusieurs dommages sont aussi à noter sur les bois. Cela peut avoir un impact négatif sur la structure de votre maison. De même, les appareils électriques qui y sont présents risquent de connaître une dégradation rapide.

Les risques sur la consommation énergétique

L’utilisation d’un système de chauffage se fait sentir lorsque vous devez réguler la température au sein de votre demeure en période de fraîcheur. Les remontées capillaires vous feront consommer plus d’énergie et par la même occasion une augmentation des factures.

Quelles sont les solutions existantes pour traiter une remontée d’humidité par capillarité ?

Au début, il était difficile de trouver des solutions efficaces contre les remontées capillaires. Les études ont permis de changer la donne. Pour pallier à ce problème, il peut être réalisé un assèchement par électro-osmose. Ce dernier est recommandé lorsqu’il s’agit de traiter une remontée moins importante. En outre, il y a le drainage périphérique et l’injection des résines hydrophobes dans les murs.

En résumé, une remontée capillaire est un problème d’humidité qui peut être identifié de plusieurs façons : les moisissures, l’effritement des matériaux, etc. Elle peut présenter de nombreux risques pour la santé, le logement et la consommation énergétique. Le drainage périphérique, l’injection des murs et l’électro-osmose sont moyens de traitement contre ce phénomène.

Show Buttons
Hide Buttons