Quelles sont les chances de tomber enceinte à 48 ans ?

Un bébé de 40 ans ou plus est non seulement possible, mais devient de plus en plus répandu ! En 2018, 40 000 femmes de plus de 40 ans ont donné naissance à un enfant contre 10 000 il y a 20 ans seulement. Malgré le nombre croissant de femmes enceintes quadra et la couverture médiatique, on rappelle souvent aux femmes les limites et les dangers de la fin de la grossesse. Sommes-nous vraiment irresponsables et nos tentatives vouées à l’échec ? Il est clair qu’être un père à la fin n’a jamais semblé être un problème pour personne… Et s’il devenait aussi un père pour les femmes ? Revenons à ce sujet qui a fait réagir énormément la communauté dans notre post Instagram.

Être mère à la fin, sujet tabou ?

Vais-je tomber enceinte facilement ? Mon corps peut-il encore se remettre de l’accouchement après 40 ans ? Est-il financièrement raisonnable de faire ce petit ? Comment allons-nous nous organiser ? Ne serait-ce pas ? trop vieux quand vous allez à l’école devant vos amis de classe ? Beaucoup de barrières et de questions surgissent naturellement pour la femme et le couple, qu’ils envisagent d’avoir un premier enfant ou des frères et sœurs prolongés. L’envie d’un enfant n’a souvent rien de caprice et quand il obtient, les parents sont plus déterminés que jamais à ce qui est fait !

A voir aussi : Qui doit servir le vin à table ?

Les limites, cependant, viennent principalement de l’entourage, médical et personnel, dès que son désir est confié. Et comme les couples touchés par des problèmes d’infertilité, le regard sur le désir de cet enfant « hors des règles » n’est pas toujours tendre. Et surtout quand c’est la femme qui l’exprime.

C’ est surtout le cas sur les médias sociaux d’Elisa, mère de Jules, Lou et Mia, mais aussi influenceuse et créatrice du blog Et God Crea. Elisa a révélé qu’elle avait eu une deuxième fausse couche en six mois dans sa communauté. Elisa et son partenaire rêvent de la voir belle famille agrandir. À 42 ans, Elisa ne s’attendait pas à des commentaires indélébiles sur son âge. Elle l’explique et se donne dans le post Instagram ci-dessous :

A lire en complément : Où partir en sac à dos pas cher ?

https://www.instagram.com/p/B2CbOWgIJgE/?utm_source=ig_embed Et puis les réactions indelet peuvent également provenir des plus proches, qui préfèrent parfois décourager plutôt que soutenir le projet du couple. Voici un exemple fictif mais assez représentatif de la réaction classique de la retinue : la scène où Ingrid Chauvin (alias Chloé 43 ans, dans la série « Demain nous appartient ») annonce à sa mère qu’elle et son partenaire veulent avoir un enfant. Ce dernier, un médecin, répond sans la moindre touche que ses chances sont si faibles à 43 ans ! Vous ne ressentez aucun soupçon de joie quand Chloé fait confiance avec enthousiasme à son plan d’avoir un bébé.

  • © Fabien MALOT/TELSETE/TF1

Fin de la grossesse, parlons

D’ accord, cette mère professionnelle de la santé est également pas mal : les chances de concevoir un bébé diminuent avec l’âge (la fertilité diminue à la fois pour les femmes et les hommes) mais ils ne sont réduits à rien. Vous remarquerez également que certaines pathologies telles que le diabète gestationnel et l’hypertension peuvent affecter plus de femmes enceintes après 40 ans, et que le syndrome de Down 21 augmente également avec l’âge de la femme enceinte (1/100 après 40 ans). Toute femme et couple qui envisagent une grossesse tardive sont souvent bien conscients de ces risques, mais si toute tentative devrait cesser de grossesse en raison de ces statistiques ?

Au-delà des préoccupations réelles en matière de santé, les mères qui ont eu un enfant pendant la quarantaine sont plus attentives aux futurs parents au sujet de la capacité physique de gérer un petit enfant et la nécessité d’anticiper adéquatement son arrivée à être aidé. Et éviter la fatigue, la nervosité et l’épuisement pour s’inviter dans les premières années du bébé tant attendu.

Quels compléments alimentaires pour augmenter ma fertilité ?

Nos modes de vie de plus en plus stressants, les aliments souvent appauvris en nutriments et l’environnement contaminé font que notre alimentation manque souvent de vitamines et de minéraux pour soutenir le bon fonctionnement de notre corps.

Développé en collaboration avec la marque expert en nutricosmétique D-LAB et fabriqué en France, notre programme de fertilité fournit les nutriments spécifiques pour soutenir la fertilité dans :

  • réguler votre équilibre hormonal,
  • chasser les toxines de votre corps

Ces compléments alimentaires 100% naturels combinent des ingrédients actifs superpuissants connus pour améliorer la ovulation, promouvoir la fertilité et contribuer au bon développement des tissus féminins pendant la grossesse. De plus, face aux fluctuations hormonales et aux effets possibles des traitements, ce programme agira également sur les imperfections cutanées. A suivre un traitement pendant au moins 2 à 3 mois. Découvrez les programmes de fertilité **D-Lab x Mom-to-be Party1 Mois Fertility Program 75.00€****

D-Lab x Momto-Ser PartyProgram Fertilité 2 mois150.00€128.00€Offre Les solutions

Il est tout à fait possible de devenir enceinte naturellement, mais aussi grâce à d’autres méthodes telles que la FIV, la congélation des ovocytes ou le don d’ovocytes. Notez, cependant, que Social rembourse seulement 4 FIV et soutient les patients jusqu’à l’âge de 43 ans.

Avant de se lancer dans la conception d’un bébé après 40 ans, il est recommandé d’effectuer une évaluation préconceptuelle pour détecter toute pathologie qui peut nuire à ce désir de grossesse. Mais surtout, il est essentiel d’échanger avec votre gynécologue afin que vous puissiez mieux vous accompagner dans votre approche. Comme le billet d’Elisa est traduit beaucoup plus haut, l’accompagnement médical avec empathie et soutien sera essentiel pour surmonter les difficultés potentielles de voyage et maintenir l’espoir !

Avantages de la grossesse après 40 ans

Si votre entourage a du mal à ne pas s’inquiéter ou même se réjouir de cette grossesse, concentrez-vous sur votre bien-être et celui du bébé ! Voir le positif : une grossesse ultérieure est mieux réfléchissante et mieux préparée. Vous avez plus de « bouteille » qu’à 30 ans et donc vous êtes mieux « installé » dans votre vie, avec votre partenaire et au travail. Ce petit être tant désiré vous permet d’être plus attentif, concentré et prudent pour mener une grossesse plus sereinement. Et surtout après 40 ans, nous prenons le peu d’inconfort (fatigue, vergetures…) liée à la grossesse avec un sourire !

Êtes-vous aussi au milieu d’un test de bébé après 40 ans ou avez-vous un bébé après 40 ans ? N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires de cet article !

Show Buttons
Hide Buttons