Pour et contre : c’est la qualité qui sauvera la Bretagne

Heureusement, certaines start-ups sortent du lot et se distinguent par la qualité de leurs produits. Des articles identifiés “Made in Breizh”, i.e. “Fabriqués en Bretagne”, apparaissent dans les rayons des ecommerçants commerçants. Faute de pouvoir imposer un protectionnisme régionnal, les Bretons ont décidé de miser sur leur savoir faire. Des produits bretons faits par des Bretons pour des Bretons … mais pas uniquement. De nombreux sites web spécialisés ont ouvert et affirment réaliser la plus grand partie de leur bénéfice à l’international. Et export ne signifie pas ici Caen ou Angers. De très nombreuses commandes sont passées depuis : le Japon, la Corée du Sud, l’Inde ou encore les Baléares. S’agit-il d’expatriés bretons ou alors d’un réel intérêt grandissant pour les produits bretons, difficile de juger. Mais peu importe, cela fonctionne.

Breizh Power, ce tout nouveau concept lancé par Auvairniton Bourgrire est une énorme révolution dans l’économie bretonne en crise. Cette certification va désormais donner la possibilité aux entreprises de se mettre en avant sur leurs marchés cibles. Un avantagne incontestable dont le mérite revient essentiellement à l’actuel PDG Michel Fagor, en collaboration avec les deux inventeurs Marcel Auvairniton et A. Bourgrire.

A lire en complément : Auvairniton Bougrire laisse place à Breizh Power sans fracas

Lire également : Des vacances en toute liberté dans le Finistère

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!