Visiter Dinard avec son casino, le « Las Vegas » breton

Et s’il y a bien un endroit qui représente le mieux la culture du poker en Bretagne, c’est évidemment la ville de Dinard, et surtout son casino. Il ne fait aucun doute que Dinard est la capitale bretonne du poker.

Une des preuves de ceci est la popularité des tournois organisés au casino Barrière de Dinard (également dans la catégorie e-Sport), et notamment le championnat Grand-Ouest de poker qui ne cesse de gagner en reconnaissance dans le monde professionnel.

Organisé chaque année aux alentours du mois de novembre, ce tournoi qui avait débuté avec un comité de joueurs assez restreint attire désormais plus de 500 joueurs, venant de toute la France qui plus est.

C’est aussi à Dinard que se tient toujours au moins une étape du championnat de Bretagne de poker, un autre évènement qui gagne à chaque nouvelle édition une meilleure réputation et un plus grand nombre de participants, mais aussi un niveau qui ne cesse de s’élever, comme dans tout le monde du poker en général maintenant que ses règles et ses stratégies différentes sont accessibles facilement à tous les amateurs.

Tous les dimanches, le casino Barrière organise également le tournoi « Deepstack de Dinard » pour continuer de surfer sur la vague du poker qui est bien loin de s’essouffler en Bretagne.

Mais tout le territoire est concerné

Quiberon aussi une terre de poker et à côté de la mer !
Quiberon aussi une terre de poker et à côté de la mer !

Mais il n’y a pas qu’à Dinard qu’il est possible de jouer au poker en Bretagne. On se retrouve aussi autour du tapis vert à Perros-Guirrec, à Lorient ou encore à Quiberon.

Mais c’est également à Moréac que se tient chaque année un tournoi un peu différent des autres, et unique en son genre en tout cas en Bretagne. Organisé par l’association Ramjam Poker Breizh, le tournoi qui vient de se terminer il y a quelques jours de cela était la cinquième édition du Poker Ladies qui, comme son nom l’indique, est exclusivement réservé aux femmes.

Cette année, la compétition a été remportée par une habitante de Vannes, Mireille Poyet, qui a remporté ses entrées pour le casino La Mamounia à Marrakech ainsi qu’une place au championnat du Maroc car l’association est en lien étroit avec le champion français Roger Hairabedian, dont l’influence sur le poker au Maroc est très grande. Qui plus est, ce tournoi a aussi permis de récolter des fonds pour l’association Bébés du Cœur, associée aux Restos du Cœur, venant en aide aux enfants et aux femmes en difficulté dans la région. Voilà un bon moyen de joindre l’utile à l’agréable.

Des exemples à suivre

Si Roger Hairabedian a donc des liens avec la Bretagne à travers Ramjam Poker Breizh, il n’est nullement originaire de la région puisque c’est un pur marseillais. Mais il existe de nombreux autres joueurs bretons qui exercent leur talent dans le monde du poker en ligne ou dans les tournois et casinos véritables.

En ligne, ils sont évidemment nombreux à tenter leur chance dans l’Hexagone tout entier, mais rares sont ceux à réussir à vivre de cette passion qui demande un mental d’acier et une vraie discipline pour réussir.

Nicolas Ragot, originaire de Loudéac, est un de ces rares talents qui parvient à gagner suffisamment d’argent pour vivre sans un autre travail à côté, et ce, depuis plus de dix ans.

S’il a d’abord fait ses classes aux échecs, où il a beaucoup appris sur la manière de faire travailler son mental et sa concentration, c’est au poker qu’il décide de se consacrer pleinement en 2007, à une époque où celui-ci n’était pas encore aussi répandu que maintenant.

Ce n’est pas à l’aide de grands coups qu’il a bâti sa réussite, mais plutôt sur une régularité de petits gains. S’il navigue désormais entre la Thaïlande et Londres, comme de nombreux expatriés du poker, il n’en oublie pas moins ses Côtes d’Armor natales où il a découvert ce jeu quand il n’était encore qu’un adolescent.

Mais s’il en est un qui, à l’inverse, a connu le succès grâce à quelques coups éclatants qui ont fait de lui une figure reconnue du poker mondial, il s’agit très certainement d’Antoine Saout, originaire de Morlaix dans le Finistère, et désormais troisième français ayant remporté le plus de gains en carrière avec pas moins de 7 500 000 dollars amassés, juste derrière Bertrand Grospellier et Benjamin Pollack.

Ses deux principaux coups d’éclat en carrière sont pour le moment une double présence en table finale des Championnats du Monde de Poker (ou World Series of Poker) à Las Vegas, tournoi le plus prestigieux du monde, en 2009 et 2017 ; une performance majeure puisque personne d’autre n’y était parvenu avant lui. Sans aucun doute, Antoine Saout est le meilleur représentant de l’histoire d’amour entre la Bretagne et le poker, une histoire qui n’est pas prête de s’arrêter.

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!