Sign in / Join

Comment se faire rembourser par Costa ?

Lorsque vous voyagez par avion, c'est la loi européenne qui vous protège et, en particulier, la directive européenne 261-2004 . Pour bénéficier de ces derniers, certaines conditions doivent être remplies :

  • Le vol doit impliquer un déplacement d'un pays européen à un autre.
  • Le vol fait référence à un vol entre un pays européen et un pays étranger.
  • Le vol a lieu d'un pays étranger vers un pays européen.

Les pays européens désignent les pays de l'Union européenne, ainsi que la Norvège, la Suisse et l'Islande.

A découvrir également : Viande maturée, un met d'exception qui séduit la Bretagne

Vous ne serez pas nécessairement indemnisé si des conditions indépendantes de la volonté de l'entreprise vous ont empêché de décoller de votre avion. C'est le cas d'une attaque ou d'une tempête, par exemple.

Garanties de l'entreprise :

Si la nature de votre vol ne correspond à aucune des caractéristiques antérieures mentionné ci-dessus, la législation européenne ne peut pas être appliquée. Dans ce cas, c'est la compagnie qui rembourse le coût du vol, mais les conditions varient d'une entreprise à l'autre. Il n'y a généralement aucune compensation supplémentaire.

A découvrir également : Les Bretons victimes de leur économie cette fois

Vol retardé ou annulé : quels sont vos droits ?

Si le délai est inférieur à 3 heures :

La seule obligation de l'entreprise est de prendre soin de vous pendant cette période en vous fournissant des boissons et éventuellement un repas.

Si le retard est supérieur à 3 heures, si le vol est annulé ou si vous refusez d'embarquer :

Lorsque nous parlons de refus d'embarquement, souvent après une surréservation, l'entreprise refuse l'accès aux clients.

Dans ces trois situations, l'entreprise doit :

Prenez soin de vous (nourriture, boissons, hôtel...).

Elle est obligée de vous offrir un remboursement de votre billet ou itinéraire dans les mêmes conditions pour vous amener là où vous devez vous rendre. Si le départ est prévu pour le lendemain, elle est celui qui paie l'hôtel.

Il doit vous offrir une compensation . Cela peut aller jusqu'à 600 euros en fonction de la durée du retard et de la distance à parcourir.

  • C'est 250 euros pour une distance allant jusqu'à 1 500 kilomètres.
  • C'est 400 euros pour une distance comprise entre 1 500 et 3 500 kilomètres.
  • C'est 600 euros pour une distance de plus de 3 500 kilomètres.

Comment obtenez-vous une indemnisation ou un remboursement ?

Le remboursement :

En cas de refus d'embarquement, de retard de plus de 3 heures ou d'annulation, vous pouvez annuler votre vol et demander un remboursement auprès de la compagnie.

En fait, le processus est très simple, car l'entreprise doit vous offrir le remboursement et le faire dans les 7 jours suivant votre demande. Vous n'avez pas à faire de travail supplémentaire.

Compensation :

Tout se complique dans ce contexte, et demander une compensation supplémentaire est souvent un voyage compliqué et très long. Vous devrez remplir de nombreux documents et de plus, les clients s'en lassent très souvent et ne le font pas. Voici deux solutions possibles dans ce cas :

Vous pouvez en faire la demande vous-même :

Il est possible de suivre la procédure en ligne sur le site Web de la compagnie aérienne. Certaines entreprises n'offrent pas ce service. Ensuite, vous devez déposer une plainte que vous envoyez à l'adresse proposée pour ce processus. Il réclamera ensuite une indemnisation auprès de l'entreprise en expliquant la raison et la description de la situation qui l'a contraint à attendre ou à renoncer à son déplacement.

Si la compagnie aérienne vous répond et que la réponse ne correspond pas à vos attentes, envoyez une lettre à l'aviation civile avec les pièces justificatives et votre plainte. Ensuite, il faut être très patient.

Vous pouvez contacter un site spécialisé :

Pour éviter de rechercher l'adresse et de remplir des formulaires, rendez-vous sur les sites qui ont spécialisé dans ce domaine. Une idée qui suit le constat suivant : les difficultés rencontrées par les utilisateurs lorsqu'ils tentent d'obtenir une compensation sont nombreuses. Vous trouverez plusieurs sites souvent sûrs, efficaces et rapides grâce au travail d'avocats qui traitent tous les dossiers.

C'est une opération très simple : une fois que vous vous êtes inscrit, saisissez vos coordonnées et la référence du vol en question. Lorsque le fichier est envoyé, le site s'occupe de tout. Il est payé grâce à la commission qui assume la compensation. En général, il représente 27 % du montant majoré de la TVA. Vous n'avez rien à payer si le site n'obtient pas gain de cause.

Vous avez 5 ans pour réclamer cette indemnité.

Les trois cas dans lesquels l'entreprise ne vous doit aucune indemnité :

  • Si vous avez été informé de l'annulation du vol au moins deux semaines avant la date du vol.
  • En cas de situation exceptionnelle : une météo dangereuse, une grève, des risques pour la sécurité...
  • Si le retard est moindre et si l'on vous propose un siège sur un autre vol à une heure proche de l'heure de départ ou de retour initialement prévue.

Vous ne pouvez plus partir : que faire ?

En cas de problème, veuillez prendre le temps de vérifier les conditions proposées par l'entreprise. Les conséquences de l'annulation sont fixées sur les différentes sociétés, car elles ne sont pas régies par la loi ou les traités internationaux. C'est donc le contrat que vous avez signé qui détermine le cadre.

Veuillez lire attentivement les conditions de vente et de transport qui vous sont proposées. Les billets peuvent être remboursables ou modifiables, auquel cas vous optez pour une date de départ différente.

Si vous avez signé un contrat d'assurance supplémentaire pour une éventuelle annulation, vous pouvez rembourser votre billet. Les raisons d'annulation doivent faire partie des raisons couvertes : accident, maladie, décès d'un parent ou licenciement.

Si vous avez payé l'achat de votre billet avec votre carte de crédit, il se peut que vous ayez une assurance intégrée. Découvrez les garanties que vous offrez. Si vous avez une couverture, faites une demande.

Sans ces garanties et sans billet remboursable ou échangeable, vous ne serez pas entièrement remboursé. Cela n'affectera que la taxe d'aéroport ou la charge du passager.