Déserts médicaux en Bretagne : et si internet avait la solution ?

Le désert médical est un sujet qui préoccupe la grande majorité des Français et des bretons en 2017. En effet, alors que la population vieillit et augmente, la problématique est loin d’être résolue malgré les nombreux dispositifs mis en place par le gouvernement.

Les obstacles qui persistent

La pénurie de médecins est un phénomène récurrent dans les campagnes reculées en raison de l’éloignement kilométrique et de l’isolement. Cependant, il a été constaté qu’elle touche également certains coins des grandes villes, comme les arrondissements au taux de violence accrue. Les conditions d’exercice semblent donc peser lourd dans la balance.

Les mesures prises comme l’incitation financière se révèlent inefficaces. Le fait de favoriser l’installation des jeunes médecins diplômés dans les zones reculées par un forfait de 50 000 euros sur les deux premières années d’exercice est loin d’être suffisant. Cette mesure a dû mal à convaincre, car elle soulève deux questions fondamentales :

  • la réalité du terrain qui oblige souvent les médecins à parcourir de nombreux kilomètres par jour et qui inquiète les praticiens sur le coût en transport.
  • la limitation de deux ans qui risque de faire baisser considérablement les revenus des praticiens puisque le nombre de clients atteints et fidélisés restera le même après ce délai.

Le nombre de médecins généralistes est insuffisant puisqu’il faut compter 300 d’entre eux pour 100 000 habitants. Le cas des spécialistes est encore plus grave. En zone rurale, il faut parfois attendre près d’un mois pour un rendez-vous chez le pédiatre voire plus de 6 mois pour consulter son ophtalmologiste.

Votre département est-il un désert médical?

Les solutions porteuses d’espoir

S’installer dans un petit village de 400 âmes représente un sacré défi pour un médecin généraliste. En effet, la clientèle risque de se faire rare, à moins de pouvoir exercer dans plusieurs hameaux ou faubourgs des environs.

L’ouverture d’un cabinet dans une zone reculée peut également poser des problèmes de gestion évidente. Les professionnels de santé auront du mal à attirer les clients d’une part, mais pourront également avoir des difficultés à se fournir en consommables médicaux ou en matériels. Heureusement, des solutions online s’offrent à eux. L’achat d’un défibrillateur sur des sites comme Mediq peut donc se révéler être une excellente opération. Pour les spécialistes de la santé, on trouve également du matériel pro comme des brancards sur de nombreuses plateformes web.

L’autre solution en vogue actuellement est la télémédecine qui regroupe à la fois la télé consultation, la télé expertise et la télé santé. Pour des villages reculés, elle est accueillie non pas comme LA solution, mais UNE solution qui doit encore faire ses preuves. Elle avance à petits pas et commence tout de même à gagner du terrain. Plusieurs dispositifs devraient être installés dans neuf régions françaises d’ici 2018.

En somme, des solutions se dessinent pour les déserts médicaux, mais elles doivent être testées pour pouvoir déterminer les axes d’amélioration possible afin de permettre à tous de bénéficier d’un accès aux soins. Aujourd’hui, une chose est sûre : la lutte contre la désertification médicale passera par plusieurs dispositifs adaptés.

Jonathan

Passionné du digital - Entrepreneur Web - Veille sur les métiers du Web et de l'informatique